Retourner

Aulavik, lieu de passage

Création

Aulavik, lieu de passage est désormais une oeuvre chorégraphique en phase finale de conception.

Évolution du projet Aulavik, lieu de passage.

À la suite du labo mentor (printemps 2019), Angélique Amyot poursuit son travail de recherche et création. Des idées mûrissent et viennent préciser son projet autour de la question du territoire.

« Qu’en est-il de la définition de mon territoire géographique, intérieur et relationnel ? Comment le corps devient le véhicule intégrant mon territoire ? Le territoire est-il délimité et encadrant ou flexible et métamorphosable ? » — Angélique Amyot.

Plusieurs périodes de recherche et création au cours de l’année permettront à l’artiste d’explorer et préciser le mouvement et la gestuelle d’Aulavik, lieu de passage.

Rencontre décisive

En septembre 2019, suite à sa participation au projet Osez! 2019, Angélique Amyot rencontre la musicienne Emilie Clepper. L’alchimie entre les deux artistes est immédiate.

« Après avoir entendu Emilie chanter « Désert blanc » pendant Osez!, sa voix, sa présence m’ont charmée. J’ai senti qu’elle accorde une grande importance à ses racines, chevauchant deux territoires. Elle et moi voulions continuer de créer ensemble, ou deux disciplines se rencontrent. » Nous confie Angélique Amyot.

De cette rencontre naît une collaboration qui signera l’univers musical du projet.

Résidence technique à la Maison pour la danse – Août 2020

Récemment rentrée en résidence technique à la Maison pour la danse, l’artiste souhaite mettre à profit ce temps en studio pour « explorer une poésie visuelle par l’éclairage et la scénographie ». Pour ce faire, elle s’est entourée de l’artiste en danse, chorégraphe et régisseuse Sonia Montminy à titre d’oeil extérieur et de la conceptrice-éclairagiste Flavie Lemée.

Cette résidence s’est terminée par une présentation informelle devant un public restreint (COVID-19). L’occasion pour l’artiste et son équipe, de recueillir des témoignages et des avis extérieurs sur le projet avant d’envisager la suite!

À propos d’Aulavik, lieu de passage

Aulavik*, lieu de passage est une création en danse contemporaine de 30 minutes qui signifie « lieu de passage » en langue autochtone inuvialuktun.

« Avec Aulavik, lieu de passage, je vise une œuvre reliant la danse, la lumière et la musique, construisant l’espace scénique faisant écho à mon territoire écosystémique. »  — Angélique Amyot.

Chronologie du projet:

  • Été 2018 :  exploration pendant les labos de Nous Sommes L’Été
  • Janvier à juin 2019 :  exploration pendant le projet Jeunes volontaires
  • Mai 2019 :  Labo mentor avec Eve Rousseau-Cyr (oeil extérieur) et Flavie Lemée (conception d’éclairage)
  • Août 2019 : Résidence de recherche et création à Rurart
  • Septembre 2019  : Rencontre avec Emilie Clepper sur Osez! 2019
  • Décembre 2019 à février 2020 : recherche création en studio soutenue par Première Ovation
  • Février à mars 2020 : recherche et création avec Emilie Clepper pour la conception musicale (guitare, voix, lapsteel) – collaboration avec Isabelle Gros-Louis Michaud (tambour)
  • Août 2020 : retour en studio et résidence technique à la Maison pour la danse avec Flavie Lemée et Sonia Montminy.

Article écrit par la MPLD:
https://www.maisonpourladanse.ca/labos/labo-mentor-lartiste-angelique-amyot-poursuit-son-oeuvre/